< Retour

Actualités

image description A quel âge les performances cognitives commencent-elles à décliner ?

L’augmentation de l’espérance de vie modifie la structure fondamentale de la population, ce qui influence le fonctionnement social considéré dans son ensemble. L’effet le plus évident est sans doute le déclin cognitif qui touche nombre de personnes âgées. Cependant, l’âge auquel ce déclin survient est toujours en question et, selon plusieurs études, il ne se manifesterait pas avant 60 ans. Il existe une corrélation significative entre les atteintes neuropathologiques - plaques séniles et enchevêtrements neurofibrillaires - et le déclin cognitif. La présence de ces altérations chez de jeunes adultes témoignerait d’une longue période de gestation de la démence et d’un déclin cognitif possible avant l’âge de 60 ans. Cette incertitude est à la base de l’étude présentée qui se propose de déterminer avec plus de précisions l’âge du début des altérations en vue d’améliorer les interventions au point de vue comportemental et/ou pharmacologique et donc d’une prévention plus efficace.

 L’étude a été réalisée sur une population de 5 198 hommes et 2 192 femmes répartis en cinq tranches d’âges : 45-49, 50-54, 55-59, 60-64 et 65-70 ans. Ils étaient employés dans des administrations à Londres et occupaient des postes à différents échelons hiérarchiques. Leur niveau de formation était défini selon 3 critères : études secondaires incomplètes, études secondaires réussies, études universitaires ou plus. Leurs fonctions cognitives ont été évaluées à l’aide d’une batterie de tests, appliquée 3 fois pendant une période de 10 ans. Cette série de tests était composée du MMSE (Mini-Mental State Examination) qui donne une appréciation globale mais limitée, du test de Alice Heim 4-I (AH4-I) qui comporte 65 problèmes de raisonnement verbal ou mathématique de difficulté croissante, d’un test de mémoire verbale de 20 mots en rappel libre, de tests de facilité d’élocution tant phonémique que sémantique et d’un test de connaissance de vocabulaire.

 L’analyse des résultats a montré qu’un déclin cognitif était présent dans toutes les tranches d’âges examinées et qu’il était plus rapide dans la tranche la plus âgée de l’étude, c’est-à-dire de 65 à 70 ans. Ce déclin n’affectait pas les performances en vocabulaire. La capacité de raisonnement déclinait de 3,6% chez les hommes âgés de 45 à 49 ans et de 9,6% chez ceux qui étaient âgés de 65 à 70 ans. Aux mêmes âges chez les femmes, le déclin était respectivement de 3,6% et de 7,4%. Cependant le niveau de formation pourrait avoir une influence. Dans la classe d’âge de 45 à 49 ans, ces niveaux étaient relativement semblables, ce qui n’était pas le cas pour la classe d’âge de 55 à 59 ans où la répartition respective des hommes et des femmes était la suivante : études secondaires incomplètes 38% et 58% ; études secondaires réussies 33% et 25% ; études universitaires 29% et 17%.

 Cette étude met en évidence un déclin relativement précoce des fonctions cognitives, le vocabulaire excepté, qui affecte les personnes dès l’âge de 45-49 ans. La comparaison des études pratiquées selon un suivi longitudinal ou plus ponctuellement sur des groupes d’âges définis montre que, dans ce dernier cas, les résultats peuvent être influencés par des facteurs de cohortes, comme c’est le cas pour le niveau d’éducation, qui interférent avec le facteur âge. Quoi qu’il en soit, les résultats de cette étude laissent à penser que certaines fonctions cognitives commenceraient à décliner avant l’âge de 50 ans.

Publié en Janvier 2012
Auteur : Ph. van den Bosch de Aguilar - Université Catholique de Louvain,  Louvain-la-Neuve
Références : Singh-Manoux A, Kivimaki M, Glymour MM, Elbaz A, Berr C, Ebmeier KP, Ferrie JE, Dugravot A. Timing of onset of cognitive decline : results from Whitehall II prospective cohort study. Brit Med J. 2012;344:d7622.