< Retour

Actualités

image description Démence à corps de Lewy et maladie d’Alzheimer : des évolutions différentes ?
La démence à corps de Lewy est une des causes de démence les plus fréquentes après la maladie d’Alzheimer. Cliniquement, la démence à corps de Lewy (inclusions glycoprotéiques intraneuronales) est difficile à diagnostiquer. En effet, bien que la seule présence des corps de Lewy puisse être observée dans un petit nombre de cas, les patients qui présentent l’association des deux pathologies, démence à corps de Lewy et démence de type Alzheimer, sont majoritaires. Cette coexistence rend alors difficile la distinction clinique entre patients qui souffrent des deux pathologies et ceux qui développent un Alzheimer seul. La maladie d’Alzheimer peut évoluer pendant 8 à 12 ans et ses stades sont bien identifiés. En revanche, l’évolution de la démence à corps de Lewy est mal connue. Les données sur ce sujet sont en effet contradictoires : selon les études, son évolution pourrait être plus rapide, de 6 ans ou moins, ou comparable à celle de la démence d’Alzheimer.

Une étude prospective a été réalisée dans le but de lever cette incertitude. Une cohorte de 315 patients, dont 63 souffraient d’une démence à corps de Lewy et 252 de maladie d’Alzheimer, a été suivie depuis 1982 jusqu’au décès des participants. Un examen clinique était pratiqué annuellement jusqu’au diagnostic neuropathologique établi post-mortem par autopsie. L’évaluation de la progression de leur démence était estimée selon les critères du DSM-IV. Cette évaluation était accompagnée de différents tests : manifestation de symptômes affectifs et dépressifs, Mini-Mental State Examination, Short Blessed Test, mesure des activités de la vie quotidienne, de l’activité motrice, des fonctions cognitives grâce à une batterie de tests psychométriques et mesure de l’atteinte démentielle par le Clinical Dementia Rating. Parallèlement, le génotype pour l’APOE était déterminé pour chaque patient. La classification des patients, démence à corps de Lewy versus démence de type Alzheimer, a été faite rétrospectivement sur la base de critères neuropathologiques.

Les résultats de l’analyse ont montré des différences significatives pour les critères suivants:



Cette étude confirme que la démence à corps de Lewy entraîne une mortalité plus précoce que la maladie d’Alzheimer. La présence d’un allèle ε4 de l’APOE favorise le processus de démence. Les symptômes extrapyramidaux constituent un facteur prédictif de mortalité et de placement en long séjour. Les autres critères envisagés diffèrent peu ou pas du tout entre les deux groupes.
Publié en Janvier 2007
Auteur : Ph. van den Bosch de Aguilar - Université Catholique de Louvain,  Louvain-la-Neuve
Références : Williams MM, Xiong C, Morris JC, Galvin JE. Survival and mortality differences between dementia with Lewy bodies vs Alzheimer disease. Neurology. 2006;67:1935-1941.