< Retour

Actualités

image description Efficacité de la supplémentation en acide folique dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans les pays développés et deviennent une des premières causes de décès dans les pays en voie de développement. On sait qu'un taux élevé d'homocystéine dans le sang est un facteur de risque cardiovasculaire notamment d'angor, d'accident vasculaire cérébral et de thrombose veineuse. Une supplémentation en acide folique aurait un effet bénéfique sur ces pathologies, surtout en prévention primaire. Dans l'étude HOPE 2, on observait une réduction de 24% de survenue d'AVC dans la population supplémentée. De même, il existe une baisse du taux d'AVC dans les populations systématiquement supplémentées comme aux USA et au Canada par rapport aux pays sans supplémentation comme le pays de Galles et l'Angleterre.

L'ensemble de ces données a été repris dans une méta analyse comprenant huit études randomisées et plus de 16 000 patients. La supplémentation en acide folique diminuait de façon significative le risque de survenue d'AVC de 20% en moyenne. Les interventions au long court, supérieures à 36 mois, semblaient associées à une plus grande réduction du risque relatif d'AVC. Le taux d'homocystéine dans le sang était réduit en parallèle. Cet effet était beaucoup plus marqué dans les régions sans supplémentation systématique de la population en acide folique.

Ce dernier agirait essentiellement en prévention primaire et aurait un impact sur la réduction du risque d'AVC mais pas sur celle des autres pathologies cardiovasculaires. De même, un taux élevé d'homocystéine dans le sang est plus fortement corrélé au risque de survenue d'AVC que d'infarctus du myocarde. Cela pourrait s'expliquer par l'atteinte des petits vaisseaux dans les AVC alors que les gros vaisseaux seraient préférentiellement touchés dans les autres maladies cardiovasculaires. L'homocystéine agit quant à elle sur les vaisseaux de petit calibre. D'autres études sont nécessaires pour mieux comprendre le rôle de l'homocystéine et de la supplémentation en acide folique dans cette réduction des AVC.



Risque relatif d'AVC poolé, selon la durée d'intervention, le taux d'homocystéine et la supplémentation systématique de la population.

Publié en Octobre 2007
Auteur : N. Faucher - , 
Références : Wang X, Qin X, Demirtas H, Li J, Mao G, Huo Y, Sun N, Liu L, Xu X. Efficacy of folic acid supplementation in stroke prevention: a meta-analysis. Lancet 2007;369:1876-1882.