< Retour

Actualités

image description Evolution de la leucoaraïose chez des patients porteurs d’une sténose carotidienne symptomatique
La leucoaraïose est une anomalie observée sur le scanner cérébral particulièrement fréquente chez les personnes âgées souffrant d’une démence, ou ayant une hypertension artérielle ou des antécédents d’accidents vasculaires cérébraux. Il s’agit également d’un facteur de risque d’accidents vasculaires cérébraux et de mortalité cardiovasculaire. La leucoaraïose, plus facilement détectée par une IRM, est associée à une altération des fonctions cognitives, et aggrave les déficits cognitifs des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer. La leucoaraïose est considérée comme étant la conséquence d’un trouble de la perfusion cérébrale, et d’une ischémie n’aboutissant pas à un infarctus cérébral. Les auteurs de ce travail ont voulu étudier la survenue et la progression de la leucoaraïose chez des patients porteurs d’une sténose carotidienne symptomatique.
Les sujets étaient recrutés aux Etats-Unis, au Canada, en Israël et en France, au décours d’un accident vasculaire cérébral ischémique attribué à une sténose carotidienne. Ils participaient à l’essai NASCET (North American Symptomatic Carotid Endarterectomy Trial). Ils étaient suivis par un neurologue à 30 jours, tous les 3 mois pendant la première année, puis tous les 4 mois ensuite. Un scanner cérébral était pratiqué soit de manière systématique selon le protocole de l’essai, soit selon l’évolution clinique. La survenue d’accidents vasculaires cérébraux ou de leucoaraïose limitée ou étendue était alors relevée.

Sur 2618 patients inclus, 354 avaient une leucoaraïose limitée, et 139 une leucoaraïose étendue. L’analyse a été restreinte aux 596 patients, avec un scanner cérébral à plus de 3 ans du scanner initial, sans leucoaraïose à l’inclusion. Une analyse secondaire a été réalisée sur 89 patients porteurs d’une leucoaraïose limitée à l’inclusion. Le scanner cérébral de suivi était réalisé en moyenne 6,1 ± 2,0 années après le scanner initial. 107 patients (18%) ont développé une leucaraïose limitée et 18 (3%) ont développé une leucoaraïose diffuse. Ces patients étaient significativement plus âgés (66,8 versus 62,9 ans, p<0,001). Dans leurs antécédents, une cardiopathie ischémique, un diabète, une claudication intermittente des membres inférieurs étaient également plus fréquents, alors qu’une hyperlipidémie était moins fréquente. Durant le suivi, les sujets qui ont développé une leucoaraïose ont eu plus d’accidents vasculaires cérébraux (36% versus 23,5%, p=0,01). La localisation de ces infarctus cérébraux, essentiellement des lacunes profondes, n’était pas liée à la localisation de la sténose carotidienne diagnostiquée chez les patients.

Cette étude est la première de cette importance qui montre l’association d’un développement d’une leucoaraïose avec la survenue d’accidents vasculaires cérébraux. Elle confirme les résultats d’une étude de plus petite envergure (Van Zagten et al, Arch Neurol, 1996). D’autre part, cette étude met l’accent sur le fait que l’âge est un facteur de risque important de survenue d’une leucoaraïose. L’une des originalités de cette étude est la durée importante entre le scanner initial et le scanner de fin d’étude (6,1 ans).
Comparaison des groupes de malades suivant la survenue ou non d’une leucoaraïose durant le suivi.
  Survenue d’une leucoaraïose durant le suivi  
  Non : n=471 Oui : n=125 p
Endartériectomie durant l’essai NASCET 50,3% 50,4% NS
Sexe masculin 65,4% 69,6% 0,38
Age > 65 ans 44,4% 64% <0,001
Tabagisme l’année précédente 43,7% 41,6% 0,67
Hypertension artérielle 56,9% 64,8% 0,11
Diabète 16,8% 24,8% 0,04
Infarctus du myocarde ou angor 36,1% 44% 0,11
Claudication intermittente 13,8% 20,8% 0,05
Hyperlipidémie 36,3% 24% 0,01
Sténose d’une carotide > 70% 32,7% 38,4% 0,23
Suivi sans infarctus cérébral 76,5% 64% NS
Un seul infarctus cérébral durant l’évolution 17,6% 24,8% 0,01
Plus d’un infarctus cérébral durant l’évolution 5,9% 11,2%
Publié en Octobre 2003
Auteur : L. Lechowski - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Streifler JY, Eliasziw M, Benavente OR, Alamowitch S, Fox AJ, Hachinski V, Barnett HJM for the North American Symptomatic Carotid Endarterectomy Trial Group. Development and progression of leukoaraiosis in patients with brain ischemia and carotid arter