< Retour

Actualités

image description Le déclin cognitif dans la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est associée à une augmentation de la morbidité (troubles cognitifs, perte d’autonomie fonctionnelle), de la mortalité et de l’institutionnalisation. Les troubles cognitifs dans cette pathologie apparaissent en général 10 ans après le début des signes neurologiques avec cependant une grande variabilité. Le déclin cognitif chez ces patients reste par ailleurs peu connu.

Cette étude a eu pour objectif d’évaluer l’évolution des performances cognitives d’une cohorte de patients parkinsoniens sans trouble cognitif au départ et de la comparer à celle de deux groupes contrôles, l’un constitué de sujets non déments et l’autre de patients déments Alzheimer.

Les données sont issues de registres municipaux norvégiens regroupant 250 000 personnes comprenant 245 sujets porteurs d’une maladie de Parkinson. Les groupes contrôles se composaient respectivement de 156 patients avec une maladie d’Alzheimer et 3065 sans trouble cognitif. Le suivi a été de 8 ans avec 3 évaluations tous les 4 ans portant sur les troubles cognitifs (MMS), moteurs et psychiatriques.

Chez les patients parkinsoniens, le score moyen au MMS au départ était de 27,3 et le déclin annuel de 1,1 (IC à 95% = 0,8 à 1,3) sur les 8 ans. Parmi les patients parkinsoniens avec des troubles cognitifs à la deuxième évaluation, le déclin annuel était de 2,3 points (IC à 95% = 2,1 à 2,5), non différent du déclin des patients avec une maladie d’Alzheimer qui était de 2,6 points (IC à 95% = 2,3 à 2,8). Par ailleurs, chez les patients parkinsoniens sans trouble cognitif, les modifications du MMS étaient identiques à celles du groupe contrôle sans trouble cognitif. L’existence d’hallucinations et de signes moteurs (rigidité, troubles de l’équilibre, de la marche et de la parole) augmentait le déclin cognitif annuel tout comme l’avance en âge.

Il s’agit d’une première évaluation du déclin cognitif dans la maladie de Parkinson qui est globalement de 1 point au MMS par an. Par ailleurs, ce déclin est similaire à celui des patients avec une maladie d’Alzheimer lorsqu’il existe des troubles cognitifs associés.
Caractéristiques des participants et évolution de leurs performances cognitives
  Maladie de Parkinson et troubles cognitifs Patients Alzheimer Maladie de Parkinson sans démence Sujets témoins sains
Age au départ 73,8 ±6,0 78,1 ±3,9 67,6 ±8,4 71,7 ±4,9
Education < 8 ans (%) 43 74 36 63
Déclin annuel au MMS
(IC à 95%)
2,3 (2,1 à 2,5) 2,6 (2,3 à 2,8) -0,02 (-0,2 à -0,1) 0,1 (0,1 à -0,2)
MMS modifié
(% annuel de sujets)
9,1 10,6 0,1 0,4
Publié en Février 2005
Auteur : M. de Stampa - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Aarsland D, Andersen K, Larsen JP, Perry R, Wentzel-Larsen T, Lolk A, Kragh-Sorensen P. The rate of cognitive decline in Parkinson disease. Arch Neurol. 2004; 61 : 1906-1911