< Retour

Actualités

image description Le nombre de centenaires et de super-centenaires continue à augmenter au Japon
L’espérance de vie moyenne à la naissance a considérablement augmenté ces dernières décennies dans les pays développés. On a cru un moment que ces progrès réalisés en partie grâce à la maîtrise de la mortalité infantile, à la qualité des soins, à l’hygiène de vie et à la nutrition, allaient atteindre une limite infranchissable liée à des causes de décès non maîtrisables. Or les dernières estimations de l’espérance de vie à la naissance montrent qu’elle ne cesse d’augmenter au Japon, à un rythme de 3 mois par année, pour atteindre 84,9 ans chez les femmes et 78,1 ans chez les hommes. Curieusement cette augmentation de l’espérance de vie n’est pas tellement due à une réduction de la mortalité avant 85 ans, mais plutôt à un accroissement du nombre de personnes de plus de 95 ans encore en vie.

Ces données démographiques japonaises semblent particulièrement fiables. En effet, des registres des naissances englobant toute la population existent dans ce pays depuis 1872. Ils ont été complétés en 1914 par l’intégration du lieu de naissance et du lieu de décès. Ces données peuvent être ensuite comparées aux recensements de la population japonaise effectués tous les 5 ans depuis 1920, à l’exception de la seule année 1945. Enfin, l’importance numérique de la population japonaise permet d’évaluer de façon significative l’évolution démographique de la classe des centenaires.

Le nombre de centenaires est ainsi passé de 154 en 1963 à 13 036 en 2000 puis à 17 934 en 2002, soit une augmentation d’un facteur 116 en presque 40 ans. Cette croissance était typiquement de type exponentiel sans apparition évidente d’un plateau au cours de ces dernières années. Alors que le nombre de centenaires doublait tous 8 ans environ jusque dans les années 1970, il double tous les 4 ans depuis. Cette progression est en partie due à l’importance des naissances au Japon à la fin du XIXème siècle qui ont triplé entre 1872 et 1902, passant de 500 000 à 1 500 000 par an. Néanmoins pour 10 000 personnes nées en 1872 on comptait 3,5 centenaires alors que pour 10 000 personnes nées en 1902 leur nombre était de 49,6, montrant bien une amélioration de l’espérance de vie à taille de cohorte identique.

Lorsqu’on s’intéresse aux personnes de 105 ans et plus, et même aux « super-centenaires » de 110 ans et plus, on observe la même tendance que pour les plus de 100 pris dans leur ensemble. Le nombre d’individus ayant atteint ou dépassé les 105 ans était de 11 en 1963 et de 850 en 2002, correspondant à une augmentation annuelle proche de 17% lorsqu’on tient compte de la taille des cohortes initiales. Plus étonnant encore, en 2002 on comptait 6 hommes et 17 femmes de 110 ans ou plus. La mortalité de ces centenaires et super-centenaires a été estimée ces dernières années sur la population japonaise, mais aussi pour les plus de 110 ans sur un groupe de 493 personnes identifiées dans 11 pays dans le cadre de l’International Database on Longevity. L’analyse de l’espérance de vie après 100 ans montre que la mortalité des centenaires est beaucoup plus faible que celle projetée à partir des données récoltées autour de 85 ans. La théorie selon laquelle la probabilité de décéder augmenterait avec l’âge semble ainsi ne s’appliquer qu’à une période de la vie, pour atteindre un plateau aux alentours de cent ans.

Au-delà de l’étonnement que suscitent ces évolutions démographiques, on peut bien entendu se demander pourquoi certaines personnes sont capables de vivre jusqu’à 110 ans et au-delà. Est-ce une question de patrimoine génétique, d’environnement favorable, de nutrition adaptée, d’une résistance remarquable aux agressions, ou tout simplement un effet du hasard ? L’étude de ces personnes maintenant en nombre suffisant pour en tirer des informations ayant une valeur statistiques devrait nous permettre de mieux connaître les déterminismes de la longévité dans les années à venir et en particulier d’évaluer l’impact de la prévention et des modes de vie sur l’espérance de vie sans invalidité.
Augmentation du nombre de centenaires et de super-centenaires au Japon entre 1963 et 2003
  1963 2002
Centenaires    
Hommes 20 2875
Femmes 134 15059
105 ans et plus    
Hommes 1 127
Femmes 11 723
110 ans et plus    
Hommes   6
Femmes   17
Publié en Septembre 2003
Auteur : L. Teillet - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Robine JM, Saito Y, Jagger C. The emergence of extremely old people: the case of Japan. Exp Gerontol. 2003, 38: 735-739.