< Retour

Actualités

image description Les flavonoïdes n’ont pas tous les mêmes effets sur le système cardiovasculaire.

Dès les années 30, des scientifiques hongrois avaient identifié une substance issue de la peau du citron qui diminuait la perméabilité des capillaires sanguins et améliorait le purpura des sujets ne répondant pas au traitement par la vitamine C. D’autres chercheurs ont montré depuis que cette substance appelée «vitamine P» contenait plusieurs composés dont un flavonoïde.

Les flavonoïdes sont des pigments hydrosolubles responsables de la couleur des végétaux. Il en existe plus de 4000 variétés regroupées en 6 classes principales. Ils appartiennent au groupe des polyphénols et ont des propriétés antioxydantes supérieures à celles des vitamines. Leur consommation varie selon les pays, de 2,6 mg/j en Finlande à 68 mg/j au Japon. Des chercheurs hollandais ont montré en 1990 que les flavonoïdes avaient un effet protecteur sur la mortalité coronarienne. D’autres études ayant confirmé ce résultat, de nombreux espoirs reposent sur les effets possibles des flavonoïdes sur la santé.

Cette méta analyse de 133 essais randomisés versus groupe témoin a permis de préciser les effets des flavonoïdes sur les facteurs de risque cardiovasculaires et le tonus vasomoteur. Les données exploitées montrent que la consommation de chocolat noir augmente la vasodilatation dépendante du flux sanguin de 4,0% lors d’une consommation occasionnelle et de 1,4% lorsqu’il s’agit d’une consommation régulière. La réduction de la pression artérielle systolique de 5,9 mm Hg observée après l’ingestion chronique de chocolat ou de cacao pourrait, sur la base des estimations actuelles, diminuer le risque de maladie coronarienne de 8% et la mortalité coronarienne de 5% au niveau d’une population. Le thé vert et les protéines issues du soja sont sans action sur le cholestérol HDL mais diminuent le taux de cholestérol LDL de 0,2 mmol/l. Cette diminution, cliniquement significative, pourrait, selon les auteurs, réduire la mortalité d’origine coronarienne de 6%. Aucun effet avec les produits dérivés du soja, comme le tofu par exemple, n’a été retrouvé sur les facteurs de risque cardiovasculaire.

En revanche, comme pour toute intervention, il existe certains risques liés à la consommation de ces aliments, qui sont à prendre en considération,. La pression artérielle, par exemple, augmente après l'ingestion de thé noir. La consommation quotidienne de 50 g de chocolat, dose généralement utilisée dans les essais, apportent 15 g de matières grasses et 230 kcal, soit 10% de l'apport énergétique quotidien et 25% des besoins en lipides, ce qui peut avoir un effet négatif sur le poids et l’équilibre alimentaire. La diminution de LDL est obtenue en buvant 2 à 5 tasses de thé vert par jour, correspondant à la moitié des besoins hydriques quotidiens ou en consommant 20 à 60 g de protéines de soja c’est à dire les ¾ des apports recommandés en protéines alors que les nutritionnistes conseillent de varier les sources en raison de leur biodisponibilité, leur composition en acides aminés et de leur association à d’autres nutriments comme le calcium ou le fer.

Les éditorialistes de cet article précisent que la plupart des études référencées n’ont pas utilisé de flavonoïdes isolés et que les effets observés pourraient être dus à d’autres substances contenues dans les aliments étudiés, comme le tryptophane, la caféine, la théobromine, le magnésium ou le potassium. De nombreuses incertitudes demeurent donc quant aux effets potentiels de ces substances contenues dans notre alimentation. Alors que faire ? Consommons les aliments riches en flavonoïdes que nous apprécions le plus, pensons aux oignons et au persil dans nos préparations culinaires, buvons du thé vert, un verre de vin rouge, savourons des fruits et pour finir accordons nous une petite part de chocolat noir.


Les différentes classes de flavonoïdes et leurs principales sources alimentaires.

Publié en Septembre 2008
Auteur : S. Lauque - Successful Aging, Boulogne-Billancourt
Références : Hooper L, Kroon PA, Rimm EB, Cohn JS, Harvey I, Le Cornu KA, Ryder JJ, Hall WL, Cassidy A. Flavonoids, flavonoid-rich foods, and cardiovascular risk: a meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2008;88