< Retour

Actualités

image description Les troubles du comportement expliquent-ils la perte d’autonomie des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ?
La maladie d’Alzheimer s’exprime par des troubles de la mémoire, des troubles cognitifs et du comportement et par une perte de l’autonomie pour les activités de la vie quotidienne. Cette dernière est largement expliquée par les troubles cognitifs qui progressent en parallèle. Cependant les troubles du comportement présents chez plus de 90% des malades, tous stades confondus, compliquent largement leur prise en charge et certains de ces troubles comme la dépression ont été identifiés dans plusieurs études comme facteur de perte d’autonomie. Ces résultats ont été souvent controversés et le rôle précis des troubles du comportement dans la perte d’autonomie n’est pas connu.

Les auteurs de ce travail ont réalisé une étude basée sur les données de l’inclusion d’une cohorte de 579 malades ambulatoires, accompagnés d’un aidant principal, le plus souvent le conjoint ou un enfant, recrutés entre avril 2000 et juin 2002 dans 16 Centres Hospitalo-Universitaires français. Les malades avaient un MMS compris entre 10 et 26 au moment de l’inclusion. L’autonomie des malades était évaluée par l’IADL (Instrumental Activities of Daily Living de Lawton). Les troubles cognitifs étaient évalués par le MMS (Mini Mental-State de Folstein) et par l’ADAS-Cog (Alzheimer’s Disease Assessment Scale – Cognitive subscale) et par les items cognitifs de l’échelle CDR (Clinical Dementia Rating scale). Les troubles du comportement ont été évalués par le NPI (Neuro-Psychiatric Inventory). Une régression linéaire a été utilisée afin de déterminer dans un premier temps le rôle des troubles cognitifs sur la perte de l’autonomie pour le MMS et l’ADAS-cog, puis pour identifier le rôle des troubles du comportement, dans la perte d’autonomie. L’étude a été réalisée en étudiant le MMS, l’ADAS-cog et le NPI item par item. L’âge des malades a été intégré dans l’analyse.

En raison de certains items de l’IADL fréquemment cotés « non applicable », seules 341 femmes ont fait l’objet d’une analyse. La recherche des relations entre troubles cognitifs, âge, troubles du comportement et perte d’autonomie a été effectuée sur un échantillon principal de 256 femmes. Un second échantillon de 85 femmes a été sélectionné pour vérifier les relations mises en évidence sur l’échantillon principal. La variance de l’IADL était expliquée pour 38% par l’âge, les items 1 et 29 du MMS (l’année et l’écriture d’une phrase), les items 6 et 8 de l’ADAS-cog (orientation et praxie) et l’item « jugement » du CDR. L’âge et chaque item étaient statistiquement significatifs. L’explication de la variance de l’IADL passait à 41% lorsque étaient ajoutés 3 items significatifs du NPI (hallucinations, désinhibition et troubles de l’alimentation). L’échantillon test, comparable sur le plan des caractéristiques générales à l’échantillon principal, a permis de confirmer les relations mises en évidence sur l’échantillon principal.

Les auteurs ont ainsi mis en évidence le fait que l’âge et les troubles cognitifs expliquaient grandement la perte d’autonomie des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer. Par contre, le rôle des troubles du comportement semblait très limité et contrairement à certaines données de la littérature, la dépression n’était pas un facteur de perte d’autonomie. Les points forts de cette étude étaient le large effectif de la cohorte et la constitution d’un échantillon test permettant de vérifier les relations identifiées. D’autres études prospectives, réalisées sur une population suivie, seront nécessaires pour confirmer ces résultats et préciser le rôle des troubles du comportement dans la perte d’autonomie dans la maladie d’Alzheimer.
Caractéristiques de l’échantillon principal et de l’échantillon test.
MMS : Mini-Mental State.
CDR : Clinical Dementia Rating scale
ADAS-cog : Alzheimer’s Disease Assessment Scale – cognitive subscale
NPI : Neuro-psychiatric Inventory.
IADL : Instrumental Activities of Daily Living
  Echantillon principal (n=256) Echantillon test (n=85)
  Minimum-Maximum Moyenne ± écart-type Minimum-Maximum Moyenne ± écart-type
Age (années) 51-96 78,1 ± 7,3 62-92 77,7 ± 6,7
MMS 10-26 19,4 ± 4,3 10-26 19,5 ± 4,2
CDR 0,5-3 1,1 ± 0,6 0,5-3 1,1 ± 0,6
ADAS-cog 4-48 18,4 ± 8,3 5-51 19,0 ± 9,5
NPI 0-84 16,2 ± 15,2 0-82 17,5 ± 17,5
IADL 0-14 8,5 ± 3,6 0-14 8,3 ± 3,6
Publié en Janvier 2004
Auteur : L. Lechowski - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Lechowski L, Dieudonné B, Tortrat D, Teillet L, Robert PH, Benoit M, Forette B, Vellas B. Role of behavioural disturbance in the loss of autonomy for activities of daily living in Alzheimer patients. Int J Geriatric Psy. 2003; 18: 977