< Retour

Actualités

image description L'hyperglycémie augmente le risque d'insuffisance cardiaque
De nombreuses études de population ont montré qu'avec l'avancée en âge, une insuffisance cardiaque et un diabète coexistaient fréquemment. Cependant, les liens entre ces 2 pathologies restaient difficiles à évaluer compte tenu de la complexité des mécanismes à l'origine de l'insuffisance cardiaque. Cette étude a eu pour objectif d'examiner l'association potentielle entre l'augmentation de la glycémie et la survenue d'un épisode d'insuffisance cardiaque chez des personnes âgées diabétiques avec ou sans pathologie coronarienne.

La population regroupait 829 patients américains diabétiques âgés de plus de 65 ans sans signe clinique d'insuffisance cardiaque dont 626 personnes étaient indemnes de pathologies coronariennes et 203 avaient une pathologie cardiaque sous jacente au départ. Le suivi a été de 5 à 8 ans.

Les résultats montrent que pour l’ensemble de la cohorte le taux d'incidence d'insuffisance cardiaque était de 31,1 cas/1000 personne-années et que ce taux augmentait avec les niveaux de glycémie dans l'ensemble de la population (tableau 1). Dans le groupe indemne de pathologie cardiaque au départ, le risque d'insuffisance cardiaque après ajustement sur l'ensemble des facteurs de confusion potentiels était de 1,41(IC à 95%=1,24-1,61) pour une augmentation d’une déviation standard de glycémie, estimée à 0,6g/L. Ce risque augmentait proportionnellement au niveau de glycémie (tableau 2). Lorsque l'ensemble de la population était pris en compte (avec et sans coronaropathie initialement), le risque était plus faible avec un odds ratio à 1,27 (IC à 95%=1,24-1,58). Par contre, l'analyse par quartile de la glycémie ne montrait pas de résultat significatif pour l'ensemble de la population.

L'hyperglycémie constitue donc bien un facteur de risque indépendant de la survenue de l'insuffisance cardiaque chez la personne âgée et ces résultats pourraient s'expliquer par l'effet délétère de l’hyperglycémie sur le muscle et les vaisseaux du cœur. Ils pourraient également refléter une mauvaise observance thérapeutique et une prise en charge insuffisamment efficace chez les patients diabétiques.
Tableau 1 : taux d'incidence de l’insuffisance cardiaque par niveau de glycémie dans l'ensemble de la population au cours du suivi
Glycémie (g/L) Nombre de sujets Taux d’incidence de l’insuffisance cardiaque
/1000 personne-années
0,6-1,32 158 17,7
1,33-1,52 153 31,8
1,53-1,90 157 28,8
> 1,90 158 47,7

Tableau 2 : augmentation du risque d'insuffisance cardiaque dans le sous groupe des personnes indemnes de pathologies coronaires au départ
Glycémie (g/L) Risque relatif (IC à 95%)
Augmentation de glycémie de 0,6 g/L 1,41 (1,24-1,61)
Glycémie à jeun
0,6-1,32
1,33-1,52
1,53-1,90
> 1,90

1,00
1,73 (0,94-3,20)
1,88 (1,02-3,46)
3,64 (2,04-6,49)
Publié en Septembre 2004
Auteur : M. de Stampa - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Barzilay JI, Kronmal RA, Gottdiener JS, Smith NL, Burke GL, Tracy R, Savage PJ, Carlson M. The association of fasting glucose levels with congestive heart failure in diabetic adults = 65 years. The Cardiovascular Health Study. J Am Coll Cardiol. 20