< Retour

Actualités

image description L’incidence des démences diminue-t-elle après 90 ans ?
L’incidence des démences augmente de façon exponentielle à partir de l’âge de 65 ans. Cependant, il n’est pas établi qu’elle continue à augmenter de la même manière après 85 ans.

Des études récentes ont suggéré qu’elle croissait plus lentement à partir de cet âge, mais les données relatives à ce sujet sont peu nombreuses dans la littérature. Les auteurs de ce travail ont effectué une analyse sur la cohorte « Bronx Aging Study » qui comportait des patients âgés de 75 à 85 ans avec un suivi de 20 ans. L’objectif était de déterminer l’incidence relative des démences pour chaque tranche d’âge de 5 ans.

Les critères d’exclusion de la cohorte comportaient le diagnostic d’une démence au départ. Il y avait 64,5% de femmes et l’inclusion s’est déroulée dès 1980, avec 488 patients ambulatoires. Les sujets étaient examinés cliniquement tous les ans, avec une évaluation de l’autonomie pour les activités de la vie quotidienne. Une batterie systématique de tests neuropsychologiques était effectuée tous les ans et un diagnostic de démence était établi à l’aide des critères du DSM III (Diagnostic and Statistical Manual). L’incidence relative de démence était calculée pour chaque tranche de 5 ans à partir de 75 ans.

Au total, 128 cas incidents de démence ont été détectés, dont 65 avec une maladie d’Alzheimer possible ou probable et 28 avec une démence vasculaire possible ou probable. Les patients avec une démence incidente étaient légèrement plus âgés que les autres à l’inclusion (79,8 ± 3,1 versus 79,1 ± 3,1 ans; p=0,015). L’incidence des démences augmentait de 1,71 cas pour 100 personnes/an pour la tranche d’âge 75-79 ans à 14,52 chez les plus de 95 ans. Les incidences relatives de démence pour chaque tranche d’âge de 5 ans sont indiquées dans le tableau. Il n’y avait pas de différence significative selon le sexe dans les différentes tranches d’âge. Les résultats de cette analyse montraient en revanche une incidence croissante des démences avec l’âge, mais de façon moindre après 85 ans.

Ces résultats sont concordants avec ceux d’études antérieures qui suggéraient qu’après 90 ans, l’augmentation de l’incidence des démences ne résulte probablement que de l’accumulation des facteurs de risque. Ces résultats sont très importants lorsque l’on considère la croissance démographique drastique de la tranche d’âge des plus de 90 ans. Plusieurs méta-analyses précédemment publiées sur ce sujet souffrent d’effectifs insuffisants dans les études retenues pour les malades les plus âgés et leurs résultats sont donc d’une pertinence limitée. L’absence de différence d’accroissement d’incidence des démences parmi les plus âgés selon le sexe est retrouvée dans plusieurs travaux antérieurs. Le point fort de cette étude est la longue durée de suivi qui atteint 21 ans. Sa principale limite est l’effectif relativement peu important empêchant notamment d’analyser les différents facteurs de risque de démence ou les comorbidités.

D’autres études de ce type, avec un très long suivi, devraient être entreprises dans le futur afin de mieux connaître l’incidence des démences chez les personnes les plus âgées.
Incidence des démences (nombre de cas pour 100 personnes/an) selon chaque tranche d’âge de 5 ans. Incidence relative par rapport à la tranche d’âge 75-79 ans et par rapport à la tranche d’âge immédiatement inférieure.
Age (ans) Nombre de cas Incidence pour 100 personnes/an
(IC à 95%)
Incidence relative par rapport à la tranche 75-79 ans
(IC à 95%)
Incidence relative par rapport à la tranche d’âge inférieure
(IC à 95%)
75-79 12 1,71 (0,97-3,01) - -
80-84 46 3,96 (2,97-5,29) 2,32 (1,23-4,37) 2,32 (1,23-4,37)
85-89 49 7,48 (5,65-9,90) 4,37 (2,33-8,22) 1,89 (1,26-2,82)
90-94 17 11,11 (6,90-17,86) 6,49 (3,10-13,60) 1,48 (0,86-2,58)
95-100 3 14,52 (4,68-45,02) 8,49 (2,40-30,09) 1,31 (0,38-4,46)
Publié en Octobre 2005
Auteur : L. Lechowski - Hôpital Sainte-Périne,  Paris
Références : Hall CB, Verghese J, Sliwinski M, Chen Z, Katz M, Derby C, Lipton RB. Dementia incidence may increase more slowly after age 90. Results from the Bronx Aging Study. Neurology. 2005; 65: 882-886.