< Retour

Actualités

image description L’insulysine réduit le dépôt de peptide β-amyloïde dans le cerveau
Le peptide β-amyloïde présent dans les plaques séniles est un facteur significatif de la pathogenèse de toutes les formes de la maladie d’Alzheimer. Il est produit à partir de la protéine précurseur de l’amyloïde (APP) par des clivages successifs opérés par des β- et des γ-sécrétases. Deux formes principales sont déposées, comportant 40 (Aβ40) et 42 (Aβ42) acides aminés. La protéolyse de l’APP en peptide amyloïde est un processus physiologique normal observé dans de multiples types cellulaires, mais le mécanisme n’est pas encore compris avec précision. Deux voies sont ouvertes pour prévenir l’accumulation de peptide β-amyloïde : limiter sa formation en inhibant l’activité des sécrétases ou favoriser son élimination par activation des protéases et peptidases qui l’hydrolysent. L’insulysine est une de ces peptidases impliquée dans la dégradation du peptide β-amyloïde et son activité a été mise en évidence in vitro. L’insulysine est une métalloprotéase qui intervient dans la dégradation de l’insuline. L’activité de cette enzyme a été testée in vivo sur des souris dont l’expression du gène insulysine a été modifiée.

Le taux de peptide β-amyloïde endogène a été évalué chez les souris où l’expression du gène insulysine est déficiente. Chez les animaux où la déficience touche les deux copies du gène ( I-/- ), l’ARNm de l’insulysine est absent et l’insulysine n’est pas détectée. Chez les animaux où la déficience touche une copie du gène ( I-/+ ), les taux d’insulysine et de son ARNm sont significativement diminués. Au niveau du cerveau, l’accumulation des deux formes du peptide β-amyloïde est augmentée en fonction du niveau de déficience de l’expression de l’insulysine.

Ces résultats démontrent l’activité in vivo de l’insulysine sur la dégradation du peptide β-amyloïde dans le cerveau. Son action est spécifique à ce niveau et elle n’agit pas sur la concentration en APP. Elle intervient avec d’autres protéases, comme la néprilysine et l’enzyme de conversion de l’endothéline, dans le maintien d’un taux physiologique de β-amyloïde . Une déficience, génétique ou acquise, dans cette activité enzymatique pourrait donc représenter un risque dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer.
Expression Insulysine Aβ40
(pmol/g)
Aβ42
(pmol/g)
I-/- 1.81 ± 0.17 0.57 ± 0.03
I-/+ 1.57 ± 0.17 0.51 ± 0.04
I+/+ 1.17 ± 0.16 0.42 ± 0.04
Publié en Juin 2003
Auteur : Ph. van den Bosch de Aguilar - Université Catholique de Louvain,  Louvain-la-Neuve
Références : Miller BC, Eckman EA, Sambamurti K, Dobbs N, Chow KM, Eckman CB, Hersh LB & Thiele DL Amyloid-β peptide levels in brain are inversely correlated with insulysine activity levels in vivo. Proc. Natl. Acad. Sci. 2003, 100: 6221-6226.