< Retour

Actualités

image description Que représente le coût de la formation des soignants qui accompagnent les patients déments à domicile ?

L’augmentation progressive des cas de démences dans la population entraîne une majoration des dépenses  de santé et une intervention de plus en plus importante de personnes prenant en charge les soins à domicile pour ces patients. Les perspectives actuelles sont assez pessimistes. En 2000, environ 4,5 millions de personnes souffraient de maladie d’Alzheimer et, selon les estimations, leur nombre pourrait atteindre 13,2 millions en 2050. Le coût estimé des soins augmenterait ainsi de 100 à 350 milliards de dollards. Le plus souvent les soins sont donnés par des personnes de la famille ou des soignants « informels » et le coût de leur intervention est plus élevé que les soins en institution, soit 20,812 dollards par an contre 15,886 dollards. L’analyse qui est présentée dans cette étude visait à valider le coût de ces soins à domicile. Afin de mettre en place une meilleure appréhension de cette problématique, deux groupes de soignants ont été constitués. Le premier groupe (55 personnes) bénéficiait d’une formation en douze modules par des spécialistes qui comprenait en particulier une information sur la maladie, la sécurité et le soutien social, la santé et le bien-être du soignant, les réactions et le comportement du malade. De plus, il pouvait  faire appel aux formateurs par téléphone pour consultations en cas de problèmes. Le second groupe (57 personnes) ne recevait  qu’ une brève information, par téléphone, sur le déroulement de l’étude et ses étapes. Les personnes participantes répondaient à une batterie de tests au départ de l’étude et six mois après. Ces tests visaient à évaluer la charge de travail du soignant, son état émotionnel et de dépression éventuelle, son état de santé, ses interactions sociales et ses rapports avec le malade. La plupart des soignants (68%) ne travaillaient pas, avaient quitté leur emploi (27%) ou réduit leur temps de travail (14%) pour prendre en charge les patients. Les patients qui bénéficiaient des soins  avaient eu un diagnostic de  démence (maladie d’Alzheimer ou autre démence), avaient  un score inférieur à 24 au MMSE et étaient  limités dans leurs activités de la vie quotidienne.

La comparaison des groupes de soignants « formés » et « témoins » a donné les résultats suivants :
- Les soignants formés passaient moins d’heures par jour à pratiquer des soins que les soignants témoins (7,1 ± 4,5 contre 8,4 ± 4,5 heures) et ce temps chutait à 5,8 ± 4 heures après 6 mois tandis qu’il restait inchangé chez les témoins.
- Le coût par soignant durant la période de six mois était  de 1, 214 dollards pour les soignants formés et de 54 dollards pour les soignants témoins.
- Si la formation des soignants apparaît plus coûteuse, le bénéfice se marque au niveau du gain en temps personnel (au moins 1 heure) et se traduit par une amélioration  de l’état de santé et du bien-être psychologique de l’aidant. Le principal bénéfice d’un tel programme de formation serait en fin de compte un moindre coût des soins collatéraux pour les soignants.

Publié en Avril 2008
Auteur : Ph. van den Bosch de Aguilar - Université Catholique de Louvain,  Louvain-la-Neuve
Références : Nichols LO, Chang C, Lummus A, Burns R, Martindale-Adams J, Graney MJ, Coon DW, Czaja S. The cost-effectiveness of a behavior intervention with caregivers of patients with Alzheimer’s disease. J Am Geriatr Soc. 2008;56