< Retour

Actualités

image description Quelles sont les principales pathologies observées chez les centenaires ?

Les données provenant d’études anatomopathologiques effectuées chez des centenaires sont très peu nombreuses. De telles informations sont cependant très utiles pour mieux appréhender la prévalence des diverses pathologies responsables des décès au très grand âge.
Une équipe italienne a réalisé des autopsies sur une cohorte importante de centenaires et a comparé les résultats à ceux obtenus chez des sujets âgés non centenaires. L’étude s’appuie sur l’analyse de différents organes et tissus et vise ainsi à dresser un tableau le plus complet possible des processus pathologiques liés à l’âge et des causes de décès. Tous les sujets étaient originaires de la même province en Italie. Les autopsies ont été pratiquées sur 96 sujets âgés (14 hommes et 82 femmes, de 75 à 95 ans) et 140 centenaires (21 hommes et 119 femmes), de 100 à 109 ans. L’analyse s’est appuyée sur les tableaux cliniques et les résultats d’autopsie et s’est principalement focalisée sur les cancers et les pathologies cardiaques, respiratoires et vasculaires.

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau ci-dessous.
 

Pathologies

Personnes âgées
N=96

Centenaires
N=140

p <

Cancers

39,0

16,3

0,0001

Ischémie cardiaque

33,3

37,8

0,569

Infarctus du myocarde

20,5

5,9

0,001

Amyloïdose cardiaque

0,0

11,3

0,002

Artériosclérose

3,5

18,4

0,052

Embolie pulmonaire

8,9

11,3

0,706

Ischémie cérébrale

17,0

23,4

0,305

Hémorragie cérébrale

5,0

1,4

0,218

Infection pulmonaire

24,8

40,4

0,019

BPCO

3,5

8,4

0,215

Infection urinaire

9,2

13,4

0,435

Prévalence (en %) des différentes pathologies chez les personnes âgées et les centenaires. BPCO : broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Quelques particularités sont à souligner parmi ces pathologies. Les cancers affectent principalement la région colorectale, puis la prostate et les poumons. L’amyloïdose cardiaque n’est observée que chez les centenaires. La plus haute fréquence des embolies pulmonaires chez les centenaires pourrait être associée à des fractures osseuses plus nombreuses (13,5% vs 7,1%). Les pathologies cérébrovasculaires prédominent chez les femmes. Les atteintes dégénératives au niveau cérébral sont plus diffuses et sévères chez les centenaires sans toutefois avoir d’incidence sur leur survie.
De façon générale, on observe que la fréquence des cancers diminue avec l’âge, de même que leur extension, les métastases étant moins agressives chez les centenaires (26% vs 55%). Les cancers ne sont pas la première cause de mortalité chez eux. Leur cause principale de décès serait d’origine cardiovasculaire et serait liée à des « accidents » (chutes, infections) qui augmenteraient leur fragilité.
 

Publié en Février 2010
Auteur : Ph. van den Bosch de Aguilar - Université Catholique de Louvain,  Louvain-la-Neuve
Références : Motta M, Bennati E, Vacante M, Stanta G, Cardillo E, Malaguarnera M, Giarelli L. Autopsy reports in extreme longevity. Arch Gerontol Geriatrics. 2010;50:48-50.