Alimenter les personnes atteintes de démences par gastrostomie percutanée endoscopique ne semble pas améliorer leur espérance de vie.
La gastrostomie percutanée endoscopique (GPE) est une méthode de nutrition alternative pour les patients chez qui une alimentation orale est difficile voire impossible. Elle s’applique tout particulièrement aux sujets déments qui présentent une perte de poids importante et qui pour plusieurs raisons ne peuvent plus s’alimenter normalement. Le bénéfice de cette pratique est toutefois incertain. Son incidence sur la mortalité des patients vient d’être évaluée dans une étude prospective menée pendant deux années. Sur 41 patients atteints de démence et reçus en consultation pour une gastrostomie percutanée endoscopique, cette intervention a été acceptée pour 23 d’entre eux et refusée par les proches des 18 autres. L’espérance de vie médiane des personnes sous GPE était de 59 jours alors que celle des témoins était de 60 jours. Les auteurs en concluent que cette technique de nutrition artificielle n’offre par vraiment d’avantage en terme de survie chez les personnes atteintes de démence.
Publié en Juillet 2003
Références : Murphy LM et al; Arch. Intern. Med: 2003; 163, 1351-1353