Aux Etats-Unis, nombreuses sont les personnes âgées qui associent médicaments et compléments alimentaires.
Les compléments alimentaires sont très populaires aux Etats-Unis puisque plus d’un tiers des adultes en consomment quotidiennement. Une enquête récente confirme même que les patients les plus âgés n’hésitent pas à combiner prescription médicamenteuse et compléments nutritionnels, sans se soucier des éventuelles interactions. Les données qui ont permis d’arriver à cette conclusion ont été collectées chez plus de 3 000 sujets qui participaient à l’étude d’évaluation des effets des extraits de Ginkgo biloba sur la mémoire. Ils étaient âgés de 75 ans ou plus. Dans cette cohorte, 90% des participants prenaient au moins 1 médicament et 82% au moins 1 complément alimentaire, 54% utilisant au moins 3 compléments. De plus, 83% des malades prenaient à la fois au moins 1 médicament et 1 complément alimentaire, 32% utilisaient à la fois au moins 3 médicaments et au moins 3 compléments, et 10% au moins 5 médicaments et 5 compléments. Les médicaments les plus utilisés en association avec les compléments étaient les diurétiques et les composés estrogéniques. Le recours aux compléments était plus fréquent chez ceux qui prenaient des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des estrogènes et des médicaments destinés au traitement des dysfonctionnements thyroïdiens. Ces associations étaient moins fréquentes chez les malades qui prenaient des antidiabétiques. L’étude à ce stade n’a pas permis d’évaluer la fréquence des effets indésirables chez ces adeptes des compléments alimentaires qui prenaient par ailleurs des traitements médicamenteux.
Publié en Octobre 2009
Références : Nahin RL et al. J Am Geriatr Soc. 2009;57:1197-1205