Enfin une définition standardisée et consensuelle de la sarcopénie.

Le groupe de travail européen consacré à la sarcopénie chez le sujet âgé (EWGSOP) vient de publier la définition et les critères diagnostiques de la sarcopénie liée à l’âge, qui soient applicables à la clinique. Trois stades ont été établis : la présarcopénie, correspondant à une diminution de la masse maigre sans conséquence sur la force ou la performance physique ; la sarcopénie, caractérisée par une diminution de la masse maigre entraînant une diminution de la force musculaire ou des performances ; la sarcopénie sévère qui associe une diminution de la masse maigre, une faible force musculaire et une moindre performance physique. La masse maigre peut être analysée par imagerie (tomographie, résonance magnétique, absorption bi-photonique à rayons X), par bio-impédancemétrie, estimée à l’aide du potassium corporel total ou par des mesures anthropométriques. La force musculaire peut être mesurée par la force de préhension, l’épreuve de flexion/extension des genoux ou encore par le débit expiratoire de pointe. La performance physique est étudiée par différents tests d’équilibre, de vitesse de marche, de montée des escaliers... Le groupe de travail EWGSOP propose un arbre décisionnel facile à utiliser basé sur la vitesse de marche. Compte tenu de la fréquence élevée de la sarcopénie chez les seniors, cet outil devrait désormais figurer dans l’évaluation gériatrique standardisée. La définition précise et très pragmatique proposée par ce groupe de travail devrait inciter à développer une approche de prévention ainsi que des traitements en agissant notamment sur le mode de vie et la nutrition.

Publié en Octobre 2010
Références : Cruz-Jentoft AJ et al. Age Ageing. 2010;39:412-423