La diminution de force musculaire avec l’âge pourrait en partie être liée aux processus inflammatoires.
D’après plusieurs auteurs, les processus inflammatoires seraient en partie responsables de la perte de force musculaire liée à l’âge. Il a ainsi été suggéré que l’interleukine IL-6 aurait un effet inhibiteur sur la production du facteur de croissance IGF-1, lui-même impliqué dans le maintien de la masse musculaire. Cette hypothèse vient d’être testée dans l’étude prospective InCHIANTI initiée en Italie en 1998. Les concentrations plasmatiques d’IL-6 et d’IGF-1 ont été déterminées sur 526 participants, hommes et femmes, âgés de 20 à 102 ans (moyenne 66 ans). Les patients diabétiques ou souffrant de maladies cardiovasculaires ont été exclus de l’étude. Les résultats montrent que la concentration plasmatique d’IL6 augmentait avec l’âge dans cette population et était inversement corrélée à la force musculaire. A l’inverse, la concentration plasmatique d’IGF1 diminuait avec l’âge et était corrélée positivement à la force musculaire. Les sujets qui avaient les plus forts taux d’IL-6 étaient aussi ceux qui présentaient les plus faibles valeurs d’IGF-1 et de performance physique.
Publié en Février 2003
Références : Barbieri M. et Am; J. Physiol: 2003; 284, E481-E487