La diminution des dépenses énergétiques observée avec l’âge est surtout due à une diminution de l’activité physique.
Des auteurs allemands ont voulu connaître l’influence de l’avance en âge sur les dépenses énergétiques. Ils ont utilisé les données recueillies au cours de 3 033 visites chez 363 femmes et 153 hommes, de 67 ans en moyenne, suivis pendant 8 ans dans l’étude GISELA. Le métabolisme de base était mesuré par calorimétrie indirecte et le niveau d’activité physique par un questionnaire. Pour chaque décennie supplémentaire, le métabolisme de base diminuait chez la femme et chez l’homme de 158 et 326 kJ/jour, respectivement. Après prise en compte de la composition corporelle et de la distribution de la masse grasse, il baissait de 81 et 286 kJ/jour par décennie chez les femmes et chez les hommes. Les dépenses énergétiques liées à l’activité physique diminuaient de manière similaire dans les deux sexes de 472 kJ/jour par décennie. Les dépenses énergétiques totales, elles, baissaient de 540 kJ/jour/décennie chez les femmes et 823 kJ/jour/décennie chez les hommes. En revanche, les apports énergétiques ne variaient pas significativement au cours du suivi. Ainsi, la diminution des dépenses énergétiques totales observée avec l’âge est due surtout à une diminution de l’activité physique.
Publié en Novembre 2009
Références : Lührmann PM et al. Eur J Clin Nutr. 2009;63:986-992