L’activité physique diminue bien le risque d’accident vasculaire cérébral.
Si un doute subsistait quant au bienfait potentiel de l’activité physique sur le risque de survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC), la méta-analyse récemment publiée dans la revue Stroke semble lever toute ambiguïté à ce sujet. Un total de 23 études a été pris en compte dans l’analyse, incluant 18 études de cohorte et 5 études cas-contrôles. D’après les études de cohorte, les sujets ayant une activité physique importante ont un risque de faire un AVC diminué de 25%, alors que les études cas-contrôles indiquent une diminution du risque de 64%, comparativement aux sujets les moins actifs. Lorsque les deux types d’études sont combinés, une diminution du risque de 27% apparaît chez les personnes les plus actives. Les auteurs de cette méta-analyse concluent donc, très logiquement que l’activité physique est associée à une diminution du risque global d’AVC.
Publié en Octobre 2003
Références : Lee CD et al; Stroke: 2003; 34, 2475-2481