L’activité physique, un moyen simple pour rester autonome longtemps et augmenter son espérance de vie.
L’activité physique est bénéfique pour la santé et il n’est jamais trop tard pour lutter contre la sédentarité si l’on veut rester autonome le plus longtemps possible. Même débuté après 80 ans, l’exercice physique peut augmenter notablement la longévité, comme vient de le démontrer une équipe israélienne. Pour arriver à cette conclusion, ils ont observé les habitudes de vie ainsi que l’état de santé d’une cohorte de 1 861 personnes nées entre 1920 et 1921. Les sujets qui étaient physiquement actifs avaient à partir de 70 ans une mortalité de 15,2% sur 8 ans alors qu’elle était de 27,2% chez les sédentaires. De même, à 78 ans, ces chiffres étaient respectivement de 26,1% et 40,8% pour ces 2 groupes. A l’âge de 85 ans, la mortalité à 3 ans étaient alors de 6,8% et 24,4% respectivement. Le bénéfice était proportionnel au niveau d’activité à tous les âges, et plus particulièrement marqué au-delà de 85 ans. Ainsi, même débutée tardivement, l’activité physique se traduisait par un bénéfice significatif sur l’espérance de vie en bonne santé et les personnes qui étaient actives à 78 ans doublaient leurs chances d’être totalement autonomes pour les activités de la vie quotidienne à 85 ans.
Publié en Octobre 2009
Références : Stessman J et al. Arch Intern Med. 2009;169:1476-1483