Le diagnostic clinique de démence vasculaire confronté aux résultats de l’autopsie.
La corrélation entre les critères diagnostiques d’une démence vasculaire et les données neuropathologiques obtenues lors de l’autopsie n’a pas souvent été validée. De plus, l’appréciation de la contribution d’une composante vasculaire dans l’apparition des démences reste difficile à établir d’un point de vue purement clinique. Une équipe, réunissant des investigateurs américains, italiens et turcs, a essayé de préciser les relations entre données cliniques et résultats de l’autopsie, sur un groupe de sujets recrutés dans la ville de Rochester aux Etats-Unis. Sur les 419 sujets déments décédés au sein de cette cohorte, 89 ont été autopsiés. Les résultats montrent un taux élevé de démences vasculaires, associées ou non à une maladie d’Alzheimer (26%), et confirment les difficultés à établir un diagnostic clinique fiable. La relation temporelle entre un accident vasculaire cérébral et le début ou l’aggravation d’une démence reste le critère le plus spécifique d’une démence vasculaire.
Publié en Juin 2003
Références : Knopman DS et al. Arch Neurol. 2003;60:569-575