Les colites microscopiques seraient une cause fréquente de diarrhées chez les patients âgés.
Les problèmes digestifs ne sont pas exceptionnels chez les personnes âgées et tout particulièrement les anomalies du transit. Ainsi, les diarrhées chroniques, dont les causes sont multiples, peuvent affecter notablement leur qualité de vie. La colite microscopique est un terme qui regroupe diverses formes de maladies inflammatoires du côlon, dont deux principales : la colite lymphocytaire et la colite collagène qui se différencient par leurs caractéristiques histologiques alors que la paroi du côlon reste normale macroscopiquement. Ces anomalies s’accompagnent de diarrhées aqueuses chroniques abondantes pouvant durer de quelques semaines à quelques années et le diagnostic ne peut être confirmé que par une biopsie de la muqueuse colique. Cette affection que l’on pensait rare il y a quelques années, s’avère, selon les études les plus récentes, particulièrement fréquente chez les femmes de plus de 65 ans, avec une incidence qui semble augmenter, peut-être en raison d’un meilleur diagnostic. Hormis l’âge et le sexe féminin, figurent parmi les facteurs de risque les maladies auto-immunes, la maladie cœliaque, les dysthyroïdies ainsi que l’existence d’un cancer. L’usage de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, les bêta-bloquants, les statines, les bisphosphonates, les inhibiteurs de la pompe à protons, tous fréquemment prescrits dans le grand âge, a également été associé aux colites microscopiques. A l’heure actuelle, il n’existe pas de schéma thérapeutique standardisé pour cette affection. La prise en charge se fait au cas par cas et repose en tout premier lieu sur la recherche des facteurs éventuellement déclenchants ainsi que leur élimination puis, si nécessaire, le recours à des traitements de type corticothérapie, voire immunosuppresseurs.
Publié en Mai 2010
Références : Williams JJ et al. Age Ageing. 2010;39:162-168