L’exercice physique renforce la réponse au vaccin antigrippal.

Les bienfaits d’une activité physique régulière sont bien connus : meilleure santé cardiovasculaire, maintien de la masse musculaire, normalisation de la tension artérielle, réduction des facteurs de risque associés aux maladies chroniques. Une équipe américaine vient de montrer que l’exercice physique améliore aussi la réponse immunitaire au vaccin contre la grippe saisonnière. Cent quarante-quatre personnes de plus de 65 ans (âge moyen 70 ans), sédentaires et vivant à domicile ont été suivies pendant 10 mois. Après tirage au sort, elles ont été séparées en 2 groupes. Les sujets du premier groupe pratiquaient des exercices à visée cardiovasculaire comme la marche ou le vélo deux fois par semaine. Dans l’autre groupe, le programme d’activité physique se limitait à des exercices d’assouplissement et d'équilibre. La réponse vaccinale a été mesurée par le taux d’anticorps protecteurs dans le sang. Un test d’effort était également réalisé. Sur les 160 participants inclus, 144 soit 90% ont terminé l’étude avec une excellente observance (83%). L'activité physique modérée, mais pas les exercices d’assouplissement, a conduit à une meilleure réponse vaccinale 24 semaines après l’injection et à l’amélioration des performances cardiovasculaires à l’effort. Le même nombre de cas d'infections respiratoires a été observé dans les 2 groupes, mais elles étaient moins sévères chez les sujets qui suivaient le programme d’activité physique à visée cardiovasculaire.
 

Publié en Janvier 2010
Références : Woods JA et al. J Am Geriatr Soc. 2009;57:2183-2191.