Un faible taux de cholestérol LDL est aussi un facteur de risque de transformation d’AVC ischémique en AVC hémorragique.
Une relation entre de faibles niveaux circulants de cholestérol et un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique a été mise en évidence au cours de plusieurs études épidémiologiques. Si l’on en croit les résultats d’un travail récent, la transformation hémorragique dans les suites immédiates d’un AVC ischémique pourrait également être influencée par la cholestérolémie. Pour la mettre en évidence, 377 patients ayant été hospitalisés pour un AVC ischémique ont été recrutés : 210 avaient fait un AVC attribué à une thrombose d’un gros tronc artériel et 167 un AVC d’origine cardio-embolique. Une IRM a été pratiquée au cours de la semaine suivant leur admission afin de dépister une éventuelle hémorragie cérébrale. Une transformation hémorragique a été observée chez 20% des patients. L’incidence de cette complication était plus élevée chez les sujets qui avaient le niveau de cholestérolémie le plus faible ou le cholestérol LDL le plus bas, mais seulement après un AVC dû à une thrombose des gros troncs. Après ajustement, seule une faible concentration de la fraction LDL du cholestérol était associée de façon significative au risque de transformation hémorragique. Ces données semblent bien confirmer le rôle important de certaines fractions lipidiques dans la survenue des hémorragies cérébrales.
Publié en Juillet 2009
Références : Kim BJ et al. Stroke. 2009;40:1627-1632