Un faible taux de cholestérol LDL est un facteur de risque de mortalité après une hémorragie cérébrale.
L’hypertension artérielle est la principale cause des hémorragies cérébrales intra-parenchymateuses. De nombreux travaux ont par ailleurs mis en évidence une corrélation entre un faible taux de cholestérol total et un risque accru pour ce type d’accident vasculaire cérébral (AVC). De même, une étude clinique récente a montré qu’un traitement hypocholestérolémiant par statine après un AVC diminuait bien le risque global de décès mais à l’inverse augmentait celui d’AVC hémorragique. Pour mieux appréhender l’implication des différentes fractions lipidiques dans ces phénomènes, des investigateurs japonais ont suivi pendant 10 ans une cohorte de 30 802 hommes et 60 417 femmes, âgés de 40 à 79 ans, tous indemnes de coronaropathie et sans antécédents d’AVC. Au cours de cette étude, 264 décès consécutifs à une hémorragie intra-parenchymateuse ont été dénombrés. Après ajustement des données en fonction du sexe et de l’âge et après prise en compte des facteurs de risque cardiovasculaires, les personnes qui avaient un cholestérol LDL ≥ 1,40 g/L avaient 2 fois moins de risque de décéder à la suite de ce type d’AVC que celles dont le cholestérol LDL était < 0,80 g/L. Cette étude confirme qu’un faible taux de cholestérol LDL constitue un facteur de risque d’AVC hémorragique contrairement à ce qui est observé pour la maladie coronarienne.
Publié en Juin 2009
Références : Noda H et al. Circulation. 2009;119:2136-2145