Une activité de loisir intense diminue la concentration des marqueurs de l’inflammation.
Les marqueurs de l’inflammation, considérés comme facteurs de risque de morbidité et de mortalité chez les personnes âgées, sont souvent augmentés chez ces sujets. Les bienfaits de l’activité physique sur ces marqueurs viennent d’être confirmés à la lumière d’une analyse conduite dans le cadre de l’étude McArthur aux Etats-Unis. La cohorte étudiée comprenait 870 participants en bonne santé physique et intellectuelle, âgés de 70 à 79 ans. Au sein de ce groupe, les sujets qui avaient le plus d’activités domestiques et de loisirs présentaient les concentrations les plus faibles d’interleukine-6 et plus particulièrement de protéine C-réactive, deux marqueurs de l’inflammation. Ces effets bénéfiques potentiels d’une activité physique importante sur l’inflammation devraient contribuer à encourager les seniors à adopter des comportements actifs.
Publié en Août 2003
Références : Reuben DB et al; J Amer Ger Soc: 2003; 51, 1125-1130