Une insuffisance rénale modérée serait associée à une augmentation du risque d’insuffisance cardiaque congestive.
Les résultats d’un certain nombre d’études épidémiologiques suggérent l’existence d’une association entre insuffisance rénale et insuffisance cardiaque. Afin de préciser la relation entre ces deux affections, une équipe américaine a suivi une cohorte de 3618 sujets d’un âge moyen de 78,3 ± 5,4 ans, sans insuffisance cardiaque avérée, sur une durée de près de 4 ans. Leur créatinine sérique a été mesurée et sa clairance calculée par la formule de Cockroft-Gault. 98% des sujets avaient une valeur de créatinine sérique < 2,0 mg/dL. Au cours du suivi, 488 sujets ont développé une insuffisance cardiaque. La clairance de la créatinine calculée était inversement corrélée au risque d’insuffisance cardiaque. Les sujets qui se situaient dans le quartile inférieur de clairance (< 36,9 mL/min) avaient un risque 2 fois plus élevé d’insuffisance cardiaque que ceux qui se situaient dans le quartile le plus élevé (> 57,4 mL/min). Pour ces auteurs, une insuffisance rénale modérée serait un facteur prédictif indépendant d’insuffisance cardiaque chez le sujet âgé.
Publié en Octobre 2003
Références : Chae CU et a;. Am J Cardiol: 2003; 92, 682-686